Forum annexe et communauté française sur l'actrice britannique de 23 ans, révélée dans Once Upon A Time in Wonderland.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ITW de ONE Magazine n°85 de décembre 2013/janvier 2014 : Sophie parle de la série OUATIW et de son rôle d'Alice + poster.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
An'
Admin


Messages : 4
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 28
Localisation : Putanges (61)

MessageSujet: ITW de ONE Magazine n°85 de décembre 2013/janvier 2014 : Sophie parle de la série OUATIW et de son rôle d'Alice + poster.   Mar 4 Fév - 21:24

Je vous présente la première interview de Sophie pour la communauté et aussi mes captures du magazine avec le poster. Voici l'article :

"Dans Once Upon A Time in Wonderland, Sophie Lowe modernise radicalement le mythe d'Alice. Courageuse, déterminée, l’héroïne évolue dans un monde réellement terrifiant.

Qu'est-ce qui te fascine chez les êtres hors normes qui peuplent le monde d'Alice ? Est-ce leur "anormalité" ?
C'est quoi la définition de la normalité ? La normalité, c'est très subjectif finalement. Je me méfie également de ceux et celles qui s'autoproclament normaux ou normales. A partir du moment où vous cherchez à vous coller vous-même une étiquette, c'est qu'il y a déjà quelque chose qui ne tourne pas rond dans votre tête ! Ce que j'aime chez Alice "new look", c'est son insouciance et son courage. C'est aussi quelqu'un qui est animé par l'amour. Elle veut retrouver celui qui lui fait battre son cœur et tant pis si pour cela elle prend de grands risques en retournant dans un monde qui ressemble davantage à un pays de cauchemars que de merveilles ! Quand elle plonge dans le vortex qui lui permet de retourner dans cet univers qui lui a causé tant de problèmes, elle ne songe pas un seul instant à la manière dont elle pourra en ressortir ! Non, la seule chose qui l'anime, c'est l'amour qu'elle porte à Cyrus !

Cette Alice que tu incarnes n'est pas blonde. Pourquoi ?
Probablement, pour mieux marquer la rupture avec l’œuvre de Lewis Carroll ! Vous constaterez aussi qu'elle porte des pantalons et des vestes en cuir ! Nous sommes très loin de l'imagerie naïve qui a bercé notre enfance ! [Rires]

Comment as-tu découvert cette héroïne de la littérature britannique ?
C'est ma mère qui m'a fait découvrir le monde fantastique d'Alice ! Et de la manière la plus classique, en me lisant chaque soir quelques pages avant de me coucher ! J'étais alors une toute petite fille et je me souviens qu'il ne m'avait pas fallu bien longtemps pour plonger dans cet univers si coloré et si fou ! J'ai tout de suite accroché ! Alice, c'est une grande partie de mes souvenirs d'enfance.

La Alice que tu incarnes dynamite un peu le mythe...
J'aime bien ce mot, "dynamiter". Il colle bien à cette nouvelle Alice. Cette fille-là n'est plus du tout candide, naïve. Elle sait se défendre. C'est une fille capable de botter les fesses de ceux qui la cherchent ! Il n'y a pas que son physique qui soit résistant et "à toute épreuve", il y a aussi son mental !

Comment expliques-tu cette évolution, ou plutôt cette révolution ?
Pour que le public accroche, la production ne pouvait nous raconter l'histoire d'une Alice paumée et incapable de se défendre. La société d'aujourd'hui veut qu'une fille qui se respecte soit l'égale des mecs ! A ce niveau-là, vous n'allez pas être déçus ! Alice n'est pas une minorité silencieuse. J'ajoute que d'ordinaire, ce sont les princes que l'on voit partir à la rescousse de la belle de service. Là, c'est l'inverse. C'est une fille qui va à la recherche de son gars !

Alice vit recluse dans un asile lugubre où elle est maltraitée et torturée mentalement par les médecins. Ne crains-tu pas de traumatiser les plus jeunes ?
Il est clair que nous touchons un public plus adulte. Alice n'est plus une répresentation de l'innocence incarnée. Elle a grandi et a enduré tout un tas d'épreuves dans sa vie ! Au début de la série, c'est un être brisé. Mais très vite, elle comprend que se replier sur soi-même ne sert à rien. Nous allons assister à sa résurrection et voir comment elle va ferrailler contre tous ceux qui essayent de manipuler ses rêves et sa conscience !

Comment a-t-elle réussi à devenir une battante ?
Ça, vous le découvrirez au fil des épisodes. Lors de son séjour à Wonderland, Alice a appris à se battre ! Il faut dire qu'on ne lui a pas laissé le choix. C'était une question de survie. Encore une fois, Alice doit évoluer dans un monde peuplé de gens diaboliques, maléfiques, dans lequel la magie est omniprésente. Ce personnage ne dispose pas des mêmes armes pour combattre ces différentes incarnations du mal. La seule "arme" dont elle dispose, c'est sa foi et l'incroyable amour qu'elle porte à Cyrus !"

Scans de la couverture, de l'interview et du poster :


/!\ Merci de créditer la communauté et ONE Magazine si vous prenez l'article /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sophielowefrance.forum-gratuit.net
 
ITW de ONE Magazine n°85 de décembre 2013/janvier 2014 : Sophie parle de la série OUATIW et de son rôle d'Alice + poster.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tamiya model Magazine n°126 Novembre Décembre 2013
» STAR WARS COMICS MAGAZINE #07 - JANVIER 2014
» Article Modele Magazine Décembre 2013
» BlenderArt Magazine
» Les 50 meilleures séries TV anglo-saxonnes selon le magazine Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sophie Lowe France :: Sophie Lowe World's :: Articles de presse-
Sauter vers: